Exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais

Hier, j’ai emmené ma petite voisine de 12 ans voir l’exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais. Je ne pense pas que j’y serais allée de moi même, toute seule ou avec mon copain, qui n’en a absolument rien à faire de ce genre d’expositions !

Je suis vraiment ravie d’en avoir eu l’occasion car c’était absolument magnifique ! J’en ai profité pour me prendre pour une vraie blogueuse mode et faire un petit reportage photo que je vais aujourd’hui partager avec vous !

J’ai choisi de faire la démarche d’une sélection très personnelle, privilégiant mes pièces préférées et pas forcément les plus impressionnantes ou les plus connues. C’est pour ça que vous ne verrez pas le corset de Madonna autrement qu’en illustration, pas plus que les marinières, les parfums ou les jupes pour hommes.

L’exposition est très bien structurée, avec plusieurs grandes salles rassemblant les créations du styliste en fonction de ses différentes périodes (ses débuts fauchés, les madonnes, le punk, le sexe, Madonna, les corsets…). Lorsque l’on arrive, nous sommes vite confrontées à ces mannequins sur lesquels des images animées sont projetées, leur créant un visage mobile plus vrai que nature ! Ils s’adressent directement à nous, ou nous regardent en faisant des petites mimiques. C’est extrêmement bien fait et très surprenant, voire flippant pour ma petite voisine !

A noter que toutes les perruques sont faites avec de vrais cheveux par la coiffeuse Odile Gilbert.

Ce reportage n’est en rien exhaustif et ne reflète que ma vision personnelle de l’exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais. Son but est de vous donner envie d’aller la découvrir par vous même !


De haut en bas, de gauche à droite :
– Perfecto oversize en cuir, corset clouté et jupe en tulle cousue sur le haut d’un jean
– Tailleur jupe monochrome et cagoule-casquette
– Robe en plastique noir et accessoires en métal
– Tenue de plongée avec ceinture, sac flotteur et escarpins palmés
– Robe corsage entièrement lacée avec coiffe
– Haut en résille et broderies et casquette en cuir logotée
– Robe de mariée drapée

Ici, j’ai choisi de vous montrer quelques silhouettes fortes relativement sobres qui comptent parmi mes préférées.
J’aime l’esprit punk soft de la première tenue avec ce magnifique perfecto en cuir relativement simple associé à ce bustier clouté décoré d’un médaillon en métal esprit militaire. C’est surtout la jupe en tulle qui attire notre attention : le voilage a été cousu sur la ceinture d’un jean dont le créateur a délibérément gardé la boutonnière, créant un contraste surprenant et efficace. Rien qu’avec cette première pièce, on comprend pourquoi Jean-Paul Gaultier est considéré comme un génie créatif.
La seconde, composée d’un tailleur-jupe monochrome fait beaucoup penser aux tenues des hôtesses dans le film de Luc Besson Le Cinquième Élément pour lequel le styliste a crée des tenues. Le cagoule-casquette est intrigante, c’est ici la signature de Jean Paul Gaultier.
La troisième tenue a sans doute fait jaser tant la robe semble avoir été découpée dans un sac poubelle. Le résultat n’en est pas moins efficace. Relevons la présence de la manchette boite de conserve, du collier plastron et de la ceinture à breloques en métal argenté qui auraient tous aujourd’hui beaucoup de succès avec le revival boho/hippy/ethnique et le succès des grosses pièces couleur argent.
La tenue suivante nous prouve qu’il est possible d’être sexy lors d’une escapade de plongée. Les escarpins palmés provoqueront une réaction similaire à celle de la robe sac poubelle.
La robe corseté entièrement composée de laçages est une de mes tenues préférées. Cette sorte de momie guerrière monochrome a tout de suite saisi mon oeil et je ne me lasse pas d’en admirer les moindres détails.
Une casquette griffée et une sublime robe de mariée drapée (spoiler de la dernière salle !) viennent conclure ce premier tableau placé sous le signe de la sobriété.

Beaucoup de portraits des photographes Pierre et Gilles sont présentés, dont celui du créateur, photo qui est utilisée sur l’affiche officielle de l’exposition.

Celle-ci est ma préférée. Je la veux dans mon salon. Ce sera mon fond d’écran en attendant…

La sobriété n’est plus de mise lorsque nous découvrons la période Madonnes du créateur. Une myriade de sublimes créatures auréolées sont ornées de corsets, robes sirène et autres merveilles portables pour peu que l’on vous invite à un évènement digne de les recevoir. J’ai particulièrement aimé la robe crayon monochrome blanche à découpes que l’on voit au centre du montage.

Dans la troisième et dernière salle du rez-de-chaussée, une sublime mise en scène nous attend. Au centre, un podium sur lequel défilent des mannequins montés sur un système rotatif. Très pratique pour voir un maximum de tenues sans avoir à faire un pas ! A gauche, le front row, captivé par le défilé. Jean-Paul Gaultier a pris soin d’y représenter des célébrités habituées de ses premiers rangs. On reconnaitra notamment Conchita Wurst et de nombreuses rédactrices en chef de magazines célèbres. J’attire votre attention sur deux tenues : une combinaison plus qu’intégrale pied de poule qui m’a beaucoup fait penser aux extravagances de Lady Gaga ainsi que cette robe relativement simple à première vue mais qui révèle au détour d’une hanche un ingénieux et sexy système de jarretière porte paquet de clopes ! Fonctionne uniquement si vous fumez des La Parisienne !


De haut en bas, de gauche à droite :
– Plastron brodé à tête de mort pour homme
– Perfecto court clouté en cotte de maille souple, chemise en sequins et jupe plissée tartan
– Blouson en jeans sans manches orné de strass, sequins et clous
– Corset en jeans frangé

C’est dans la partie droite de cette salle que tout se passe pour moi car on y retrouve la période punk du créateur ! Beaucoup de crêtes surdimensionnées côtoient de sublimes Doc Martens améliorées, du tartan, des clous, des sequins, du fluo, pour finir sur 4 silhouettes entièrement habillées de jeans que j’ai adorées ! J’en ai pris plein les yeux et je me suis dis que je n’étais pas si alternative que ça, comparées à ces créatures aussi excentriques que sublimes !

Avant de découvrir le premier étage, nous passons devant de magnifiques créations plus ethniques. La silhouette du premier plan aurait tout à fait sa place dans une rencontre psy trance dans une forêt d’un obscur pays de l’est européen. J’imagine très bien ces créatures en côtoyer d’autres, couvertes de peintures phosphorescentes, s’agitant frénétiquement sur un son à 300bpm.

De gauche à droite :
– Body lamé or et argent avec étole en lurex et plumes
– Combinaison moulante tissée et lacée avec impression chair à vif
– Robe longue fendue pailletée

Voici quelques unes des premières silhouettes qui s’offrent à nos yeux lorsque l’on arrive au premier étage, après avoir emprunté le somptueux escalier de pierre du Grand Palais. Encore du cosmique gagaesque avec ce corset or et argent et son imposant boa en plumes, puis cette étonnante tenue lacée rappelant un corps humain dépecé. On pense rapidement à la robe en viande cru de Lady Gaga. La silhouette à l’arrière plan quant à elle, me force à imaginer qu’elle a été faite pour Mylène Farmer. Si ce n’est pas le cas, il faut la lui offrir immédiatement ! Rendons à Mylène ce qui appartient à Mylène, à savoir les robes longues fendues à paillettes rouges !

Maxi jupe et tunique multicolores brodées de perles

Avant de passer aux choses croustillantes (nichons, quèquètte !), je vous présente une tenue qui m’a interpellée tant je pourrais tout à fait la porter au quotidien ! Ce magnifique ensemble maxi jupe / blouse ample et ses motifs fleuris d’inspiration balkanique m’a scotchée sur place ! Ce n’est certes pas la tenue la plus impressionnante de l’exposition mais elle a su parler à ma hippie intérieure et ses magnifiques broderies de perles ont fini de me séduire. Je suis retournée plusieurs fois la voir, même une fois passée à la salle suivante 🙂

Et comme promis, place au côté olé olé de l’ami Jean-Paul :

 

De gauche à droite :
– Fuseau et gilet zippé tigre pour homme avec détail queue
– Robe fourreau manches longues en perles et plumes avec détails tétons, nombril et poils pubiens

Ces deux tenues sont probablement les plus provocatrices, ou du moins les plus frontalement sexuelles ! La première m’a valu une conversation assez embarrassante et mignonne avec ma petite voisine qui s’étonnait de l’aspect de la queue du tigre… « Tu sais pour parler vulgairement du zizi des garçons on peut utiliser le mot queue et du coup il a placé un zizi au bout de la queue du tigre… ». Ce à quoi elle m’a répondu « Oui, c’est un clin d’oeil humoristique quoi ! ». En fait, elle avait déjà compris du haut de ses 12 ans.

Nous avons vu plus haut la tenue qui a interpellé la hippie qui est en moi. Cette fois ci, c’est la gothique qui fut comblée par ce magnifique harnais noir et cette manchette / bague du plus bel effet !

Et pour conclure comme il se doit, la dernière salle renferme 4 tenues de mariées. Je vous présente ici ma préférée, qui se passe de commentaires.

Je suis obligée de vous laisser sur une compilation de mes chaussures préférées de l’exposition ! Les cuissardes fleuries et les bottes camel lacées montantes sont issues de la période ethnique. Quant au reste, tout est issu des looks punk ! Forcément… Mention spéciale aux cuissardes vernies sur base de Doc Martens que je porte dans mes rêves les plus fous depuis une dizaine d’années…

Je ne me suis malheureusement pas offert le magnifique livre de l’expo (50e), mais je suis repartie avec deux jolis petits souvenirs <3

Jean-Paul Gaultier au Grand Palais
Jusqu’au 3 Août 2015
3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris
Métro ligne 1 station Champs-Élysées Clémenceau

Photographies : Nelly Kitty avec un iPhone5
Illustration : vargangrykitty

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer ...

26 commentaires

  1. Je ne voudrais pas trop m’avancer mais il me semble que ma maman a le perfecto que tu montres sur la photo ! Je sais que c’est bien un Jean Paul Gautier et il ressemble vachement! Elle l’avait acheté dans les années 80, je pense que ça pourrait être le même modèle !

  2. Si tu aimes la mode et les collections haute couture, je t’invite à aller faire un tour sur mon blog : leblogdeloha.wordpress.com! En espérant que ça te plaise! X Loha

Alors, vous en pensez quoi ?